Colle Val d'Elsa
Volterra

La via Francigena

Grâce à la via Francigena et aux étrangers qui l'empruntaient, les Siennois se sont dirigés vers les marchés de la Champagne, tandis que les habitants de San Giminiano se tournaient vers l'Afrique du Nord et le Moyen Orient. Les marchands toscans y emportaient non seulement des épices et des étoffes précieuses, mais aussi les céramiques de toute beauté dont ils décoraient leurs tables et les façades de leurs maisons, et que l'on peut encore voir, quelques siècles plus tard.

La via Francigena a permis aux aubergistes et taverniers de relancer leur ancien métier, et d'accueillir les voyageurs, les marchands, les banquiers et les pèlerins. Au milieu du XIIIème siècle, il n'y avait pas moins de 34 auberges dans la vallée bordant la Via et dans les bourgs. On y proposait le gîte et le couvert, et c'est grâce à elles qu'une nouvelle culture d'hébergement et de restauration s'est développée. Les nouveaux mets du Moyen Âge - base de notre cuisine - ont lentement remplacé les pauvres et vieilles recettes des paysans. On ne mange plus avec les doigts… mais avec des ustensiles plus raffinés.

Le monde coloré du Moyen Âge porte en lui l'expérience de la vie en ville mêlée aux longs voyages, et participe lui aussi à cette culture de la route. Cette perception de la vie se retrouve également dans la littérature, par exemple dans l'œuvre - unique en son genre - du Moyen Âge italien: le Décaméron de Boccace.

Si le sens du voyage est aujourd'hui complètement différent et globalisé, si l'on n'a plus vraiment le temps de le préparer, alors on peut choisir de s'arrêter en un seul endroit et d'y respirer un autre air. Se mesurer au passé, ne pas franchir la même porte que les autres, mais trouver son propre passage et son itinéraire; redécouvrir les origines et leur signification.

Toute l'histoire de la vallée de l'Elsa a laissé des traces que nous pouvons encore suivre aujourd'hui. Le vrai voyage, idéal, trouve son sens dans la découverte de ces repères. Le lien avec le passé est maintenu, de nos jours, par tous ceux qui vivent dans la vallée et perpétuent l'histoire. Ce sont toutes ces structures qui relient le passé au présent, et la nature humaine à l'architecture: églises et couvents, châteaux, anciennes demeures, bourgs et villes.

Les aziende modernes, implantées en terre agricole, sont les héritières de ce monde venu du Moyen Âge. Elles sont gérées par ceux qui, comme nous, sont attachés à ce territoire, sa culture et son histoire, et qui transmettent cela aux nouveaux voyageurs de notre temps. C'est dans ce mélange-là, riche de connaissance et de curiosité, et dans la découverte de l'autre que l'on réapprend le vrai sens du voyage.