Siena

Au Moyen-Âge, Sienne était la ville la plus développée du Sud de l'Europe (à cette époque, les zones développées allaient des Flandres au Nord de l'Italie), et c'est une des raisons qui font qu'elle est encore l'une des grandes villes les mieux préservées d'Europe.

Compacte, intacte et exceptionnellement complexe, elle allie le charme et la richesse de son héritage artistique et architectural, qui en font l'un des exemples les plus beaux et particuliers de la culture italienne. En réaction à la terrible perte de son indépendance lorsqu'elle passa sous domination florentine en 1555, la ville a redonné de la valeur à ses propres traditions, dont la plus connue est le "Palio delle Contrade", une véritable fête médiévale destinée à tous les habitants de Sienne, et pas seulement aux touristes.

Sienne occupe dès sa fondation une position stratégique sur les collines. Elle donne à l'ouest sur la "Montagnola" et les "Colline Metallifere", et au nord sur les collines du Chianti. Ses paysages, entre le bassin de la rivière Elsa et celui de l'Arbia, sont très variés.

À l'origine, Sienne était une ville étrusque, située sur la route des plus importantes cités étrusques que sont Volterra et Populonia d'un côté, et Arezzo et Chiusi de l'autre. Si elle a perdu de son importance à l'époque romaine, elle a abrité un diocèse dès le Vème siècle après J.-C., puis l'arrivée des Lombards a largement transformé la région, comme toute l'Italie. Lucca était la capitale du Grand-Duché de Toscane, mais Sienne était une étape lombarde sur la route qui les menait en pélerinage à Rome, et vers leurs possessions du sud de l'Italie.

La Via Cassia, voie romaine qui traversait Arezzo, était trop proche des territoires Byzantins qui contrôlaient aussi la Via Traiana. Le seul moyen de rallier Lucca à Viterbe était de passer par Sienne, par ailleurs unique grande ville sur la Via Francigena. La Sienne médiévale était vraiment "sur la route", et les Lombards lui ont donné plus d'importance que le diocèse ne l'avait fait. C'est ainsi qu'elle s'est retrouvée en guerre avec Arezzo et d'autres villes pendant des siècles. La puissance de Sienne venait principalement du commerce (étoffes, safran, vin, cire, épices), et de la banque et de la finance; Sienne avait l'avantage d'être une ville "bancaire" proche de Rome.

L'Etat siennois s'est développé bien plus que les autres villes et Etats du sud de la Toscane, mais ne pouvait rien faire contre la puissante Florence.