Sant'Antimo

L'abbaye de San Antimo est l'un des monuments romans les plus importants de la région, très bel exemple de l'architecture monastique du XIIIème siècle. L'aspect grandiose de l'ensemble rappelle l'architecture des constructions romanes transalpines, et lombardes.

Fondée, selon la légende, par Charlemagne en 781, cette puissante abbaye bénédictine a été soutenue aussi bien par les donations des Carolingiens de Bérenger II et d'Adalbert, que par les faveurs papales.

Au Moyen âge, l'abbé était l'un des plus grands propriétaires terriens siennois, contrôlant 38 églises alentours, jusque dans les régions de Grosseto, Florence et Pistoia.

Après s'être opposée à Sienne en 1202, l'abbaye résiste avant de perdre petit à petit de son importance et de décliner. Pie II la condamne en 1462 et l'intègre au diocèse de Montalcino.