Monteriggioni

Lorsque Dante décrit les imposantes fortifications qui entourent ce petit bourg, il se réfère à l'importance des tours entre le XIème et le XIVème siècles. San Giminiano en comptait 72, Casole d'Elsa a encore sa "roche" (une tour massive), et Poggibonsi sa forteresse de Poggio Imperiale.

Mais Monteriggioni se distingue par sa conception et son état de conservation. Construit entre 1212 et 1219, Monteriggioni représente l'effort considérable fait par Sienne pour contrôler la via Francigena qui passait en-dessous du fort, et près du château de Badia a Isola. Monteriggioni a résisté aux sièges et assauts, jusqu'à ce qu'en 1554, le commandant du fort décide de se rendre définitivement aux Florentins, afin de sauver le château, les habitants, et sa propre vie. Ce commandant s'appelait Giovannino Zeti, et c'est grâce à lui que ce joyau nous est parvenu quasi intact.


Car, comme au-dessus de sa ronde enceinte,
Monteriggioni se couronne de tours;
Ainsi, sur le rivage qui entoure le puits,
S'élevaient comme des tours les horribles géants,
Que du ciel encore Jupiter menace quand il tonne"
Dante Alighieri, l'Enfer, Chant XXI